dimanche 2 décembre 2018

La lettre de Rimbaud à Andrieu dans "Rimbaud vivant" 56/57


J’ai publié dans la prochaine livraison de « Rimbaud Vivant » 56/57 un article sur la lettre de Rimbaud révélée récemment. Pour moi, on y apprend surtout que Rimbaud a abandonné, en avril 1874, le projet des Illuminations pour un autre : « L’Histoire splendide ». C’est un événement considérable.

On objectera bien sûr qu’en 1875 Rimbaud demande à Verlaine d’envoyer à Germain Nouveau les Illuminations pour y être publiées. Cette objection qui semble imparable peut être levée et fera l’objet d’un prochain article

samedi 20 octobre 2018

Les splendides villes


Dans le début de l’entretien qu’il a donné à Rimbaud ivre, Olivier Bivort exprimait qu’adolescent il ne voulait pas croire que La Saison en enfer racontait une capitulation de Rimbaud comme on le disait encore. Il voyait dans la phrase du dernier paragraphe d’Adieu, un nouveau départ : « Et à l’aurore, armés d’une ardente patience, nous entrerons aux splendides villes. »

On peut dire aujourd’hui que la lettre de Rimbaud à Jules Andrieu qui expose le projet d’une « Histoire splendide » confirme cette belle intuition d’Olivier Bivort.



vendredi 12 octobre 2018

Une lettre inédite de Rimbaud datée du 16 Avril 1874


                                                                          DR

La lettre est consultable en ligne à la page  208 du livre : C’était Jules, Jules Louis Andrieu (1838-1884). Un homme de son temps. Elle a été publiée par un descendant de Jules Andrieu.

La lettre est sans aucun doute authentique. Elle est datée du 16 avril 1874. On y voit un fac-similé avec la signature de Rimbaud. On sait que Rimbaud était à Londres avec Germain Nouveau à ce moment-là. L’adresse donnée à la fin de la lettre correspond à celle donnée par Rimbaud et Germain Nouveau pour proposer des cours particuliers. Enfin il est attesté que Rimbaud avait connu à Londres Andrieu pour qui il avait une réelle affection et admiration. 

Cette lettre est un évènement considérable pour les rimbaldiens, car aucune missive de Rimbaud n’était connue pour l’année 1874. Le contenu de cette lettre fera sans aucun doute l’objet d’importants commentaires et certains nous ont déjà été signalés.

dimanche 16 septembre 2018

Un mot de Charleville après la conférence « Le dîner des poètes ».


Je suis ce jour, dimanche 16 septembre, encore à Charleville. J’habite dans un local situé dans la dernière maison que Rimbaud a habitée dans sa ville natale et qui s’intitule aujourd’hui : « Maison des ailleurs ». C’est pour moi une impression singulière d’y être seul ce matin.

J’ai donné ma conférence « Le dîner des poètes » hier samedi à 18H à « L’auberge verte » une salle située derrière le musée Rimbaud. Cette conférence a été un succès. La salle était pleine et le public était très réactif. J’ai pu projeter en vidéoprojection les nombreuses photographies sans aucun incident technique. La conférence a duré une heure. Je l’ai terminée par la lecture du poème de Rimbaud : « Les Effarés ». Le choix de la date du 15 septembre était judicieux et la manifestation était bien annoncée sur le dépliant des journées européennes du patrimoine. Je rappelle que le musée Rimbaud était gratuit samedi et qu’il a connu une fréquentation considérable ce jour-là. Je me suis amusé à parler aux gens qui passaient devant le tableau « Coin de table »  de Fantin-Latour très bien exposé.

Je ne cache pas ma satisfaction et le plaisir que j’ai eu à venir à Charleville en ces circonstances.

mardi 11 septembre 2018

Conférence "Rimbaud au dîner des poètes", samedi 15 septembre à 18H à Charleville


                                                                       DR.

La conférence aura lieu samedi prochain. On peut consulter notre précédent article et ce lien.

vendredi 24 août 2018

Conférence «Rimbaud au dîner des poètes», par Jacques Bienvenu


                                                        DR.Musée Rimbaud.

À l’occasion du prêt consenti par le musée d’Orsay au musée Rimbaud du fameux « Coin de table » par Fantin-Latour, cette conférence retrace l’histoire de ce tableau.

Réalisée en 1872 cette peinture représente huit poètes réunis autour d'une table pendant un dîner. On y voit Verlaine et Rimbaud avant leur départ de Paris. On raconte comment ces huit poètes ont été amenés à figurer sur cette toile qui représente un moment important de la poésie française au dix-neuvième siècle.  

Cette conférence est destinée à un large public. Elle est illustrée par de nombreuses images en vidéoprojection.

Elle aura lieu à « L’Auberge verte », salle polyvalente du musée Rimbaud, le samedi 15 septembre à 18H.


On peut consulter l’annonce de cette conférence sur ce lien (source : Ministère de la Culture à voir ici).Écrire Rimbaud dans l'onglet rechercher.


On pourra à cette occasion voir ou revoir le « Coin de Table » qui fait partie de la remarquable exposition Rimbaud // Verlaine, Parallèlement qui prend fin le 30 septembre.

mercredi 22 août 2018

Un portrait inédit de Rimbaud par Verlaine ?


Une vente importante aura lieu à Sothby’s Paris début octobre 2018 dans laquelle de très nombreux  documents sur Verlaine et Rimbaud seront proposés à la vente. Parmi ces documents on peut voir un dessin inédit de Verlaine représentant, nous dit-on, Rimbaud. Nous émettons les plus grandes réserves sur ce fait.


Information communiquée par Vincent Malausa.