lundi 11 mai 2020

Les splendides villes




En ce premier jour du déconfinement, on peut simplement citer cette phrase que  Rimbaud a écrite à la fin de sa Saison en enfer

« Et à l’aurore, armés d’une ardente patience, nous entrerons aux splendides villes »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire