lundi 29 avril 2013

Un mystérieux correspondant à Aden, par Jacques Bienvenu

On sait que de décembre 1887 à mars 1888, Rimbaud est à Aden, retour du Caire. C'est l'époque où le journalisme le tente à nouveau et il écrit lui-même à sa famille le 15 décembre 1887 avoir envoyé des articles au Temps, au Figaro  etc. Les chercheurs évidemment ont scruté attentivement ces journaux dans l'espoir de trouver un article de Rimbaud. En février 1888, Armand Savouré précise  à Ilg que Rimbaud écrit des fumisteries dans la presse. Or, il se trouve que précisément dans cette période un correspondant à Aden qui s'exprime dans un style haut en couleur obtient un succès dans un  journal non nommé par Rimbaud. Voici des petits extraits :







Le journal parle d'envoyé spécial en Abyssinie, mais tous les courriers sont envoyés d'Aden. Quel est donc ce mystérieux correspondant à Aden si bien informé, de langue française, dont le style a "le mouvement et le pittoresque" ? De quel journal s'agit-il ?

2 commentaires:

  1. Pourquoi aujourd'hui des journaux comme Le Monde, le Figaro, Libération ou même un journal sans papier et très en vu comme Médiapart, ou le magazine ELLE, que sais-je encore, pourquoi donc personne ne parle de votre découverte.
    Ah ! les riflards galonnés d'or.
    Donnez la suite !

    RépondreSupprimer
  2. Oui,le magazine Elle, c'est une bonne idée. Vous aurez la suite. Laissez-moi le temps d'acheter un brin de muguet.
    JB

    RépondreSupprimer