lundi 22 décembre 2014

Hommage aux poètes, sans oublier l’icône Arthur Rimbaud
Et si, pour briser l’encerclement des mauvaises nouvelles, de l’information immédiate, de la morosité, nous respirions de la poésie ? Comme un oxygène nécessaire à la vie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire