vendredi 5 juillet 2019

Un punch chez Barbadaux

Un punch chez Barbadaux. DR.

Dans sa préface des «Valentines», Ernest Delahaye parle du séjour de Germain Nouveau à Charleville, en 1875, dont nous avons parlé dans notre précédent article. Il raconte qu’il a été employé, sous le nom de Monsieur Germain, dans un collège où il a été passablement chahuté. Dans un fragment de lettre conservé au fonds Doucet (reproduit dans la Correspondance Pakenham p. 562) Delahaye précise à Verlaine que Nouveau avait été surveillant dans l’établissement Barbadaux. Au verso de ce fragment de lettre figure un dessin de Delahaye reproduit par Jean-Marie Carré avec pour légende «  Un punch chez Barbadaux » ( Cf le dessin en tête de notre article). Dans le texte de Jean-Marie Carré intitulé « Autour de Verlaine et Rimbaud » on trouve quelques précisions sur ce dessin : L’institution Barbadaux était l’ancienne institution Rossat où Rimbaud fut élève jusqu’en sixième avant d’aller au collège municipal de Charleville. Le punch avait été concocté par des élèves dans un vaste pot de chambre en présence de leur surveillant qui prenait part à ces joyeusetés. Cependant le chahut s’entendait dehors et Monsieur Germain ne pouvait plus rester. Il démissionna au bout d'un mois. Jean-Marie Carré donne la date d’octobre 75 pour ce séjour de Nouveau, mais on peut la rectifier à présent en janvier 1875. Ajoutons que Nouveau avait indiqué sur le manuscrit de son poème « Mendiants » cette date de janvier 1875. Le poème « Mendiants » avait été envoyé à Verlaine le 27 octobre 1875 (Correspondance Pakenham p.448). Pierre-Olivier Walzer (Pléiade Nouveau p.1182-1183) émet l’hypothèse que ce poème évoque peut-être les souvenirs de l’aventure avec Rimbaud à cette date. Il est vrai que les deux derniers vers : « Quel bras, impitoyable aux Échappés du monde, / Te pousse à l’Est pendant que je me sauve au Nord ! » pourraient se rapporter au moment du départ de Charleville quand les chemins des deux poètes se séparent, Nouveau se dirigeant vers Bruxelles et Rimbaud vers Suttgart.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire