samedi 6 février 2021

Mise au point sur la photographie mythique de Rimbaud (mis à jour le 7 février)

Dans le documentaire de France 5 que l’on peut revoir, on a présenté une photographie de Rimbaud par Carjat, la plus connue. Il convient de faire une mise au point sur cette question où je pense pouvoir donner des informations utiles.


On ne possède pas l'original de la photographie mythique mais seulement des reproductions.


Voici celle qui a été présentée au cours du documentaire et qui appartient au musée Rimbaud :


DR.

Elle aurait appartenu à Jean Cocteau

Une autre reproduction remarquable se trouve aussi au musée Rimbaud :


DR.


elle porte au dos une attestation d’Isabelle Rimbaud :


DR.

Cette attestation prouve qu’elle a été faite avant la divulgation de ce portrait en 1922 par Berrichon. La soeur de Rimbaud l’avait offerte à Madame Théo Van Rysselberghe dont la fille avait eu un enfant avec André Gide. Ceci explique qu’elle faisait partie des archives de l’auteur de Paludes. La fondation Catherine Gide l’a offerte au musée Rimbaud en 2013 suite à mes recherches. Nous verrons qu’à défaut de l’original c’est la meilleure reproduction connue de la photographie mythique.


Un document capital trouvé dans les archives de Paul Claudel permet de progresser dans la connaissance du visage de Rimbaud. Il s’agit d’une photographie de l’original qui se trouve à la BNF depuis 2015 :


Photo JB. DR.

On aperçoit en bas l’estampille Carjat. À défaut de l’original on a donc une image qui est une référence. On constate que Berrichon n’a pas trop retouché l’image de Rimbaud dans l’édition de 1922, contrairement aux autres photographies qui y figuraient.


Voici l’image que l’on peut obtenir à partir de la reproduction précédente :


DR.


On peut donc à présent faire des comparaisons :


                                      Claudel                                Gide                                          Gid

Dans la photo Gid, une partie de la manche droite du veston est coupée et des taches notamment sur le sourcil gauche apparaissent. La reproduction la plus fidèle à l’original est celle de la fondation Gide.


Mise à jour du 7 févrierOn peut voir de larges extraits inédits de la conférence « Le mystère des visages de Rimbaud » que j’ai donnée le 20 octobre 2015 à Charleville. Il faut rectifier 1868 en 1866 pour la date que je donne de la photo de première communion.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire